LUX. Une énergie roumaine

du 29 novembre 2018 au 19 avril 2019

Présentation PDF

La Défense, Paris
Du 29 novembre au 19 avril 2019

Commissaire d’exposition : Estelle Francès

Cette exposition est le fruit d’un partenariat avec la Société Générale et la galerie Valérie Delaunay dans le cadre de la Saison France-Roumanie 2019.

Imaginée en regard de la Saison France-Roumanie 2019, l’exposition présente les œuvres de sept artistes roumains : Radu Belcin, Mircea Cantor, Oana Farcas, Adrian Ghenie, Flavia Pitis, Mircea Suciu et Bogdan Vladuta. Elle est complétée par des pièces de la Collection Société Générale.
Conçue par Estelle Francès et fruit d’un partenariat avec la galerie Valérie Delaunay, l’exposition propose un ensemble d’œuvres (peinture, installation, sculpture, dessin, vidéo) qui viennent nourrir la réflexion menée par les artistes roumains autour de la notion de lumière, lui donnant une dimension esthétique et intellectuelle. Elle laisse à voir, via la diversité des talents roumains et des influences exprimées, une société roumaine en proie à une histoire politique et sociale complexe dans un contexte rude qui pousse toute une génération au voyage, source de croisements et d’expériences.

Exposition ouverte au public dans le cadre de visites de groupes sur inscription.

Entreprises de la Défense, une médiation sur mesure de l’exposition vous est proposée sur vos pauses déjeuners / café. Notre médiatrice est présente chaque vendredi sur place pour offrir un moment de découverte inédit à vos équipes avant Noël. Contactez-là pour une visite selon vos créneaux à l’adresse mathilde@lafabriquedelesprit.fr.

 

LUX. Une énergie roumaine
The Ballroom
Adrian Ghenie

The Ballroom

Année : 2006-2007
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Huile sur toile
Hauteur : 35 cm
Largeur : 56 cm
Profondeur : 2 cm
Untitled
Adrian Ghenie

Untitled

Année : 2011
Édition : Pièce unique
Matériaux : Huile sur toile
Hauteur : 50,2 cm
Largeur : 39,7 cm
  • Zera (unknown paths)
Mircea Cantor

Zera (unknown paths)

L’installation Zera (unknown paths) montre un cerveau dessiné par l’artiste avec des fils de dynamite. Lors de sa performance Mircea Cantor met le feu à ces fils, puis ils s’embrasent, dévoilant la trace, le résidu d’un cerveau. Vestige de notre liberté, de notre intelligence, l’existence se brûle et laisse une trace. ‘Zera’ signifiant “semence” en hébreu, est ainsi à l’origine de toute création, ce cerveau en ébullition fait table rase du passé, mais également de la mémoire, comme pour revenir à l’inspiration sur une page blanche. Le point de départ pour toutes créations, quelles qu’elles soient. Une oeuvre hautement symbolique. Un rappel à la fragilité de notre existence, ce cerveau, considéré comme une vanité moderne se consume pour n’en rester que de la poussière.

C’est une œuvre qui fait également sens dans la collection Francès car les questions concernant le devenir de l’existence humaine et la construction de notre avenir et de ce qu’il en restera sont toutes aussi importantes que la mémoire du passé.

Présentée à l’occasion du festival ‘Do Disturb’ qui s’est tenu du 10 au 12 avril, Zera (unknown paths) est à découvrir actuellement au Palais de Tokyo.

Année : 2015
Édition : Pièce unique
Matériaux : Dessin issu de l'explosion de fils de dynamite, papier
Hauteur : Variables cm
Sleep the sleep of reason
Mircea Suciu

Sleep the sleep of reason

Année : 2011
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Fusain sur papier
Hauteur : 150 cm
Largeur : 235 cm
Hunger
Adrian Ghenie

Hunger

Année : 2008
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Huile sur toile
Hauteur : 30,5 cm
Largeur : 40,4 cm
Profondeur : 2 cm
  • Dream Sharing
  • Dream Sharing
Flavia Pitis

Dream Sharing

Matériaux : Huile sur toile
Hauteur : 60 cm
Largeur : 77 cm
Profondeur : 6 cm
Milagro
Mircea Suciu

Milagro

Dans de grands mouvements de foules et de rassemblements, Mircea Suciu dépeint ses personnages de manière très réaliste, parlant même de ‘réalisme psychologique’ tant l’histoire qui s’en dégage paraît proche de nous. Avec Milagro, l’artiste illustre le miracle à travers ces trois enfants. Après les traumatismes, malgré la souffrance, l’espoir reste envisageable et on le retrouve dans cette lumière qui illumine le visage de la petite fille et sa main tendue vers l’avenir.

Année : 2011
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Fusain sur papier
Hauteur : 100 cm
Largeur : 72 cm
The Flight Into Egypt II
Adrian Ghenie

The Flight Into Egypt II

Année : 2008
Édition : pièce unique
Hauteur : 66,4 cm
Largeur : 64,8 cm
Woman who make me a man
Mircea Suciu

Woman who make me a man

Année : 2011
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Fusain sur papier
Hauteur : 223 cm
Largeur : 150 cm
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Oana Farcas

Death is Fancy/Furs

II est en apparence une simple penderie présentant des manteaux de fourrures.
La peinture est belle, travaillée, les détails sont subtils et la fourrure se devinerait presque sous le toucher de la toile. Pourtant cette toile révèle bien plus. Elle dénonce la relation qu’entretient l’être humain avec l’animal et en particulier notre primitivité, celle qui nous pousse à utiliser l’animal à des fins somme toute personnelles, comme ici avec ces manteaux de fourrure, démonstrations du pouvoir. Death is Fancy est une critique directe de l’utilisation abusive de la fourrure, en particulier dans ses attributs du « paraître ».

Année : 2010
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Huile sur toile
Hauteur : 20 cm
Largeur : 25 cm
Factory
Mircea Suciu

Factory

Mircea Suciu peint mais surtout dessine au fusain de très grands formats en clair-obscur noir, gris et blanc qui apportent encore plus d’intensité dramatique. Factory illustre la sélection effectuée par les nazis. À l’intérieur des camps de concentration, les déportés, choisis arbitrairement, passent nus devant les soldats assistés d’un médecin. Selon leur état physique, ils sont renvoyés au travail ou exécutés.

Année : 2011
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Huile sur toile
Hauteur : 90 cm
Largeur : 90 cm
We, the people
Mircea Suciu

We, the people

Année : 2012
Édition : Pièce unique
Matériaux : Fusain sur papier
Hauteur : 126 cm
Largeur : 150 cm
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Oana Farcas

Sans titre (1 miniature)

Année : 2010
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Huile sur bois
Hauteur : 3 cm
Largeur : 3 cm
Sic Transit Gloria Mundi with my hands
Mircea Cantor

Sic Transit Gloria Mundi with my hands

Sic Transit Gloria Mundi, With my Hands est un dessin conçu en 2013 sur lequel il est possible de voir une main, traversée par une ligne de cendres. Ce qui semble ici être une esquisse provient effectivement d’un travail ancien datant de 2012 et mettant en avant une vidéo du même nom. Le titre, qui signifie “Ainsi passe la gloire du monde” transcrit un rituel religieux lors de l’intronisation d’un nouveau pape, rituel qui n’existe plus aujourd’hui.

L’œuvre de la collection Francès sonne comme un vestige, une trace de cette vidéo où sont disposés en cercle des mendiants, mains tendues en aumône, puis, une prêtresse venant déposer une mèche en flamme sur leur paume. Cette vidéo, très esthétique et élégante reste fidèle, dans sa conception, à la notion de rituel de cette tradition. L’œuvre acquise par Estelle et Hervé Francès est marquée par le temps et le souvenir de ce rituel. Les traces d’un passage gardées en témoin.

 

Année : 2013
Édition : Pièce unique
Hauteur : 45 cm
Largeur : 42 cm
Forever
Mircea Suciu

Forever

Année : 2012
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Fusain sur papier
Hauteur : 150 cm
Largeur : 130 cm
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Oana Farcas

Sans titre (3 miniatures)

Année : 2010
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Huile sur bois
Hauteur : 3 x 3 cm
Largeur : 3 x 3 cm