Un, deux, Trois… Partez !

du 02 novembre 2021 au 05 décembre 2021

Présentation PDF

L’exposition “Un, deux, Trois… Partez !” est à découvrir à l’Espace Gainville d’Aulnay-sous-Bois, du 2 novembre au 5 décembre 2021.

Cette exposition est le fruit d’une confiance renouvelée entre la Fondation d’entreprise Francès et la Ville d’Aulnay-sous-Bois, après une première contribution en 2019 à l’exposition “À table” – conçue dans le cadre de la Biennale de l’école d’Art Claude Monet – la Ville présente à nouveau plusieurs œuvres de la collection Francès. Si cette dernière exposition avait pour thème l’alimentation et les arts de la table, cette nouvelle collaboration s’élabore autour de la thématique du sport, à travers des œuvres d’artistes photographes et plasticiens de la collection, mêlant des représentations ou évocations d’événements sportifs et portraits d’athlètes. Des œuvres témoignant de différentes époques, nous invitant notamment à une immersion dans l’univers de la boxe, et pour certaines mettant en scène l’un de ses représentants emblématiques, Mohamed Ali, boxeur américain, considéré comme l’un des plus grands de tous les temps.

 

Les photographies de Richard Aujard “Champions” et de John Stewart “Mohamed Ali Portrait au poing”, s’attachent à mettre en avant l’humanité de champions de boxe, faisant état de leur force, leur détermination, mais aussi de leur vulnérabilité en les extrayant des images de ring qui font du boxeur une figure invincible.

August Sanders et Eddie Adams, avec respectivement les photographies “Boxeurs” et “Muhammad Ali fighting Floyd Patterson at the Flamingo Hotel, Las Vegas”, se rejoignent dans une volonté de capturer l’essence du sujet, d’un moment, d’une époque. À travers un portrait de deux boxeurs allemands en dehors du ring datant de 1929, et s’attelant à recenser la typologie d’une population d’individus dans leur rôle social, August Sanders reflète l’image de son temps pour fixer le réel et sa postérité, tandis qu’Eddie Adams dépeint le boxeur dans son élément, sur le ring, lors d’un combat en 1965, pour en saisir la vérité.

Qui dit combat de boxe, dit également rivalité sportive et confrontation légendaire, une dimension à laquelle s’intéresse Michaël Molinié dans sa toile “Ali vs Frazier”. Illustrant l’univers de la boxe et le mythe Ali, à  travers une utilisation naïve de la peinture et du pastel en marge des matières traditionnelles, il empli sa toile de symboles ou métaphores qui s’apparentent à des collages. Datant de 2008, cette œuvre constitue une sorte d’hommage à un événement sportif historique, un combat ayant eu lieu en 1974 et qui a entretenu la rivalité entre les deux boxeurs.

 

Enfin, la dimension inéluctablement physique relative à cette pratique de la boxe, est mise en lumière avec deux œuvres de Tina Merandon, “Boxing n°1”, “Boxing n°10”, hors collection mais produites avec Arroi. Dans son travail, elle mène une recherche sur le corps pour le capturer dans ses différents états, en rapprochant violence et fragilité. Elle révèle à travers ses photographies, l’humain dans son animalité et sa sensualité, une identité singulière contenue dans les énergies du corps.

 

“Un, deux, Trois… Partez !” donnera également lieu à la publication d’une édition. Élevant ainsi encore un peu plus le sport au rang d’art.

Champions
Richard Aujard

Champions

Année :
Édition : Ed. x/11
Hauteur : 178 cm
Largeur : 125 cm
Ali vs Frazier
Michaël Molinié

Ali vs Frazier

Année : 2008
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Châssis entoilé, peintures et pastels gras
Hauteur : 120 cm
Largeur : 100 cm
Mohamed Ali Portrait au poing
John Stewart

Mohamed Ali Portrait au poing

Année : 1977
Édition : Ed. 2/15
Matériaux : Tirage argentique sur baryté
Hauteur : 53,5 cm
Largeur : 33,5 cm
Muhammad Ali fighting Floyd Patterson at the Flamingo Hotel, Las Vegas
Eddie Adams

Muhammad Ali fighting Floyd Patterson at the Flamingo Hotel, Las Vegas

Matériaux : Tirage Argentique
Hauteur : 27,9 cm
Largeur : 35,5 cm
Boxeurs
August Sander

Boxeurs

 

What do you want to do ?

New mail

Année : 1929 print 1970
Édition : Photo signée et datée par son fils Gunther Sander
Matériaux : Tirage argentique d'avant 1976 par Gunther Sander
Hauteur : 25,8 cm
Largeur : 18,3 cm