mémorIdentité

du 04 novembre 2016 au 16 décembre 2016

Présentation PDF

Sur invitation de la Ville de Laon, LES AMIS de la fondation Francès s’approprient le thème de la saison culturelle : la mémoire, l’identité, la famille et la transmission.

En faisant évoluer les frontières mentales, le XXIe siècle naissant ne relègue pas totalement la mémoire au seul rôle de nostalgie compassée ou amusée. C’est toujours en étroite relation avec la transmission de génération en génération d’une mémoire (familiale ou sociétale), d’une identité (personnelle ou collective) que l’individu se construit – à cette nuance importante qu’il a désormais la possibilité de s’y conformer ou de s’en extraire, de s’identifier ou de se différencier, et de quitter le champ des évidences pour celui des questionnements féconds, du dialogue créateur.

Champ d’expérimentation, l’art contemporain est, par excellence, le moyen de libérer la parole en même temps que l’émotion, de susciter le dialogue, d’inciter à l’échange autant qu’à l’introspection.

Cette exposition sera ponctuée de rencontres permettant au public de dialoguer et de s’interroger sur les familles d’aujourd’hui.

Maison des Arts et Loisirs de Laon, Espace Bernard Noël, 2 Place Aubry, 02000 Laon – + 33 323 228 686

Entrée gratuite – Mardi 10h-13h ; 14h-18h – Mercredi au vendredi 13h-18h – Samedi 14h-17h

mémorIdentité
mémorIdentité
mémorIdentité
mémorIdentité
mémorIdentité
mémorIdentité
mémorIdentité
mémorIdentité
K.N.Z.
Sophie Kuijken

K.N.Z.

Sur un panneau de bois lourd, Sophie Kuijken, dans la réunion de plusieurs visages et de plusieurs détails anatomiques, construit un être troublant, à part. Bridé dans son uniforme, ce travail pictural si précis, si léché pourrait évoquer la fermeté d’une éducation qui ne laisse pas la place à l’erreur ou au tâtonnement.

Année : 2015
Édition : pièce unique
Matériaux : Huile et acrylique sur panneau
Hauteur : 138 cm
Largeur : 122,5 cm
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Damien Cabanes

Samuel écrivant

L’enfant de Damien Cabanes, Samuel écrivant, sorte de poupée de chiffon expressionniste, montre la fragilité de l’être et la construction dans l’écriture, le tout est un peu brouillon, l’identité se disperse, est à ses débuts.

Année : 2004
Édition : pièce unique
Matériaux : Gouache sur papier
Hauteur : 150 cm
Largeur : 140 cm
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Leszek Skurski

Vorrat

Un espace vierge et apaisant où tout est possible. Un halo de lumière se dégage des personnages, qui sont-ils ? Appartiennent-ils à une mémoire déclinante ? Cette image apaisante ne parait pas réelle, elle constitue des bribes de mémoires, tout n’est pas révélé. Mais tout est à construire : les gens, les chemins, les paysages. Telle une page blanche, le souvenir s’y construit petit à petit.

Année : 2014
Édition : pièce unique
Matériaux : Huile sur toile
Hauteur : 130 cm
Largeur : 220 cm
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Jose Cobo

A Boy with a rag monkey

Année : 2013
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Résine epoxy marron
Hauteur : 32 cm
Largeur : 46 cm
Profondeur : 48 cm
Black Monkey
Allison Schulnik

Black Monkey

Black Monkey change d’aspect, de couleur, parait grimer nos postures mais anime notre perception par tous ses empâtements qui le constituent et qui lui apportent une certaine mouvance. Il pose la question des origines et nous livre un portrait de singe mi-animal mi-humain, un être hybride façonné par la matière et conditionné par la main de l’homme.

Année : 2009
Édition : pièce unique
Matériaux : Huile sur lin
Hauteur : 121,9 cm
Largeur : 91,4 cm
Boy in yellow shirt smoking, Scranton, PA
Mark Cohen

Boy in yellow shirt smoking, Scranton, PA

L’artiste montre l’enfance, à des moments particuliers dans la formation d’une identité. Elle y est ici dépeinte, aux cotés d’excès et au sein d’une communauté puisque l’autre joue un rôle essentiel. L’autre contribue aussi à la richesse des émotions, des opinions, des partages. L’autre devient un miroir sur soi et conditionne des attitudes.

Année : 1977
Édition : Ed. 7/8
Matériaux : Dye transfer print
Hauteur : 35,5 cm
Largeur : 43,2 cm
Billy with baby
Larry Clark

Billy with baby

Dans cette oeuvre on remarque un bébé en proie au tabagisme passif de l’homme qui le tient dans ses bras. Une banalité de l’époque, d’une certaine classe. Aujourd’hui nous sommes conscients des conséquences dramatiques de la consommation de cigarette. Avec ce comportement il est question ici de transmission.

Année : Circa 1970
Édition : Ed. 23
Hauteur : 32,2 cm
Largeur : 21,5 cm
For a fact 1
Joffrey Ferry

For a fact 1

Le portrait de Joffrey Ferry montre un homme adulte fumant sa cigarette et portant un regard sur ce qui l’entoure, sur sa mémoire et ses souvenirs. Une œuvre à l’aspect cinématographique et faisant écho à l’apparat, aux images de western américain où sont affirmés les sentiments de liberté et de virilité.

Année : 2008
Édition : Pièce unique
Matériaux : Acrylique sur toile
Hauteur : 140 cm
Largeur : 140 cm
Salford
Bryn Campbell

Salford

Bryn Campbell montre un enfant jouant seul dans une zone d’habitation aux airs abandonnés. Ce vide social est un point de départ pour forger un chemin mais également dériver vers les excès. Dans sa représentation d’ensemble ce paysage est typique de ces zones ouvrières du nord de l’Angleterre où la pauvreté et l’isolement cohabitent.

Année : 1972
Édition : Ed. x/x
Hauteur : 54 cm
Largeur : 35,4 cm
New Brighton Merseyside (Série The Last Resort)
Martin Parr

New Brighton Merseyside (Série The Last Resort)

Dans cette photographie, Martin Parr dépeint la vie en société, en particulier pendant des congés, où l’on partage des espaces de vie, une communauté de proximité. Cette “middle class” est très souvent fixée par l’objectif de l’artiste afin de montrer une réalité contemporaine de comportements et notre capacité à vivre avec l’autre.

Année : 1983-1985
Édition : Ed. x/x
Matériaux : Colour coupler print, printed later
Hauteur : 42,5 cm
Largeur : 52,4 cm
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Hans-Peter Feldmann

Old Painting, witz Five Persons, witz Black Barrel over the Eyes

Hans-Peter Feldmann intervient directement sur l’oeuvre et appose des bandeaux noirs sur les yeux des personnages. Un portrait de famille simpliste avec un cadre doré et riche, l’intervention de l’artiste suffit à changer le cours de l’histoire de cette oeuvre. Pourquoi avoir dissimulé l’identité des personnages, qu’ont-ils à cacher ? Le poids du secret de famille et des non-dits résonnent dans cette oeuvre.

Année : 2007
Édition : pièce unique
Matériaux : Huile sur toile
Hauteur : 88 cm
Largeur : 119 cm
Family tree
Jenny Scobel

Family tree

Le style de cette peinture est très personnel, s’approchant d’une esthétique désuète des années 1930 aux années 1940. Jenny Scobel a choisi le visage d’une enfant mais dont le buste est différent. Derrière elle, “l’arbre généalogique” ou la transmission d’une condition, d’un comportement ou d’un mal-être lié à l’alcoolisme.

Année : 2012
Édition : pièce unique
Matériaux : Graphite, huile et wax sur bois
Hauteur : 121,9 cm
Largeur : 86,3 cm
Série On crève ici
Aime Mpane Enkobo

Série On crève ici

Dans la série On crève ici, l’œuvre dévoile une trace, une mémoire et des aspérités qu’on aimerait cacher sous un masque.

Année : 2007
Édition : pièce unique
Matériaux : Portrait gravé et peint sur bois : taille directe à l'herminette de panneaux de bois multiplexface aux modèles, acrylique
Hauteur : 31 cm
Largeur : 32 cm
Profondeur : 6 cm
On crève ici’ série 2007
Aime Mpane Enkobo

On crève ici’ série 2007

Année : 2007
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Portrait gravé et peint sur bois : taille directe à l'herminette de panneaux de bois multiplexface aux modèles, acrylique
Hauteur : 31 cm
Largeur : 32 cm
Profondeur : 6 cm
Le Cri
Aime Mpane Enkobo

Le Cri

Tout comme l’uniforme, le masque chez Aimé Mpane Enkobo annihile toute expression personnelle, on ne montre pas qui on est, on joue à être un autre. Le masque est visible dans l’œuvre Le cri, en double, d’un côté le masque, et d’un côté le visage mis à nu.

Année : 2011
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Peinture acrylique sur panneau triplex
Hauteur : 32 cm
Largeur : 30 cm
Profondeur : 6 cm
Double Projection #1 (Where the Silence Fails)
Meiro Koizumi

Double Projection #1 (Where the Silence Fails)

Cette vidéo est la dernière d’une série de trois. Meiro Koizumi a travaillé de concert avec un véritable pilote Kamikaze, Mr Tadamasa Itazu. En 1945, celui-ci est volontaire pour devenir Kamikaze. Il forge durant sa formation une amitié sans faille avec Mr Ashida. Au cours d’une mission, sur son trajet pour attaquer un navire américain à Okinawa, son avion rencontre un problème moteur et il s’écrase sur l’île. Il survit à cette mission qui devait l’envoyer vers une mort certaine. Pour les pilotes Kamikaze survivre à une mission est un échec, mourir est un honneur ultime. Depuis ce jour il vit avec un grand sentiment de culpabilité envers ses pairs morts avec succès dans la même mission, et en particulier Mr Ashida.

Année : 2013
Édition : Ed. 2/5 + 2 AP
Matériaux : 2 channel video installation, 15'48''
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Jose Cobo

A child leaning on the wall

Les deux enfants en sculpture initient un dialogue, celui du jeu et des prémices. La situation de ce jeu et de l’objet social dans lequel ils se retrouvent construisent leur attachement à l’autre.

Année : 2013
Édition : pièce unique
Matériaux : Résine epoxy marron
Hauteur : 31 cm
Largeur : 47 cm
Profondeur : 87 cm