L’art
ne se confisque pas.

Nous en sommes les dépositaires temporaires.
En acquérant ces quelques 600 œuvres d’art, nous n’avons jamais voulu les soustraire au regard du public. Au contraire, notre ambition est de les partager avec le plus grand nombre.

Pour partager nos émotions, les démultiplier. Pour créer de nouvelles rencontres, de nouvelles discussions, de nouvelles émotions.

Seul l’art contemporain mérite d’être collectionné.

Non pas qu’il soit meilleur mais parce que le rôle d’un collectionneur est de soutenir la création vivante.
Par l’achat d’une œuvre, le collectionneur
encourage financièrement mais aussi affectivement un artiste qui, grâce à ce soutien, continuera
de créer.

Collectionner l’art contemporain c’est témoigner de son époque, livrer son regard personnel sur sa vie intime et la Vie collective.

Collectionner l’art contemporain ce n’est pas seulement une réflexion du temps présent, c’est aussi une réflexion proposée aux générations futures, le souvenir et le témoignage des engagements et des errements de notre époque.

L’art est juste lorsqu’il est juste au-dessus de ce que nous tolérons.

L’art est juste lorsqu’il nous invite à réfléchir, à frémir, à infléchir nos points de vue. Lorsqu’il nous pousse aussi parfois à déglutir ou à vomir. L’art est juste lorsqu’il abaisse nos seuils
d’intolérance, lorsqu’il réveille nos consciences, lorsqu’il repousse nos lignes de défense.

Nous ne craignons pas d’exposer des œuvres qui ne répondent pas aux canons de l’esthétique (qui ont tué beaucoup d’artistes).

Notre choix se porte toujours sur des œuvres que l’on n’oublie pas. Même si elles dérangent, choquent, provoquent le débat.

L’art est un vecteur social, outil de démocratisation.

La décentralisation doit permettre une diffusion politiques culturelles sur l’ensemble du territoire.

Affirmer son identité culturelle, c’est aussi s’ouvrir aux autres. S’implanter à Senlis, dans l’Oise, ne fut donc pas seulement un choix conscient, mais il a surtout conduit à faire circuler une collection d’art contemporain sur tout le territoire, et offrir ainsi au plus grand nombre un nouveau regard sur l’art.

Aujourd’hui, par notre engagement politique et culturel territorial, nous construisons un programme de diffusion de la culture, accessible à tous, ouvert à la discussion et au partage.