a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Tony Bevan

Né en 1951 à Bradford, Angleterre. Vit et travaille à Londres, Angleterre.

Tony Bevan scalpe ses personnages afin d’en extraire leur composante nerveuse et leurs tiraillements psychologiques. Sous toutes ses coutures, le spectateur est amené à découvrir toute la complexité de l’architecture de la psychologie humaine. Car il est bien question ici d’architecture : celle de l’être humain et de nos architectures classiques. Dans les années 80 Tony Bevan débute par un travail sur les corps entiers et les vêtements, puis il s’attardera sur des membres a part du corps humain comme les mains et les pieds pour enfin finir par s’intéresser de très près à la tête.

Le travail de Tony Bevan est essentiellement composé de dessins et de peintures, des dessins préparatoires prémices de la forme. Travaillant à même le sol tel un Pollock, il s’imprègne de ses sujets par la terre, par les origines de l’humanité. L’artiste agrippe ses bâtons de charbon de bois et son acrylique afin de constituer ces réseaux bien caractéristiques de ses personnages montrant, sans pudeur, leur vrai visage, leurs vraies émotions mises à nues. L’artiste est intéressé par tout ce qui touche à l’inconscient il veut rendre visible l’invisible, faire jaillir l’inconscient, les émotions, et les caractéristiques de l’être humain.

Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Tony Bevan

Head

Le portrait de Tony Bevan peut être perçu comme la vision du fanatique qui se réfugie dans la religion, se laissant porter, abandonnant réflexion et questionnement jusqu’à en perdre la raison. Il se retrouve alors presque déshumanisé, coupé et posé tel un trophée de chasse.

Année : 2004
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Acrylique et charbon de bois sur toile
Hauteur : 80 cm
Largeur : 121 cm
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Tony Bevan

Head

Comme momifiée, le portrait de Tony Bevan est encerclé par les bandages. Mais malgré ses blessures, les yeux sont vivants, le regard perce. En guérissant ses souffrances, la tête ronde reprend forme humaine peu à peu.

Année : 1994
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Acrylique et charbon de bois sur toile
Hauteur : 95,3 cm
Largeur : 115 cm
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Tony Bevan

Untitled

Année : 1996
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Fusain sur papier
Hauteur : 94 cm
Largeur : 73,66 cm
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Tony Bevan

Blue Messerschmidt’ PC 0921

Blue Messerschmidt marque la force de l’intellect, la puissance de la raison en faisant apparaître sur ce portrait l’architecture de la pensée. Le fond bleu symbolise la présence pleine et entière de cet homme dans la vie, renforcée par son sourire indéfectible.

Année : 2009
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Acrylique et charbon de bois sur toile
Hauteur : 74 cm
Largeur : 82 cm
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Tony Bevan

Head

L’œuvre de Tony Bevan semble absorbée dans un univers sombre, elle porte sur elle les cicatrices de temps difficiles. Le portrait n’est presque plus celui d’un homme, seules les scarifications restent apparentes. Les marques de la guerre ont envahi son visage, comme un prisonnier marqué par les barbelés.

Année : 2009
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Acrylique et charbon de bois sur toile
Hauteur : 94 cm
Largeur : 84 cm
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Tony Bevan

Hands

Année : 1987
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Peinture acrylique, charbon et pigment)
Hauteur : 88,5 cm
Largeur : 69 cm