a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Oana Farcas

Née en 1981 en Roumanie, vit et travaille entre Cluj-Napoca (Roumanie) et New York City

Oana Farcas est issue de la nouvelle génération d’artistes roumains. Cette jeune artiste ayant obtenu son diplôme des beaux arts en 2009 à l’université de Cluj- Napoca en Roumanie, évoque la mémoire du passé et des histoires informelles dans son oeuvre. Aussi à l’aise dans les petits formats que dans les plus grands formats, c’est surtout la miniature qui intéresse cette artiste afin d’impliquer le spectateur dans cette limite sensorielle et le plonger dans l’intimité de ses petites histoires miniaturisées. Ses petits tableaux deviennent alors des objets de curiosités, créant une vraie complicité et un engagement physique avec son observateur. L’artiste dégage une précision si subtile du coup de peinture que notre attention se voit démultipliée et renforcée à la vue de ces œuvres diminuées par la forme mais en aucun cas par leur fort pouvoir introspectif. Cette minutie force le spectateur à s’en approcher et à se courber afin d’entrer en communion avec l’œuvre.

Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Oana Farcas

The animal that therefore I am

Année : 2010
Édition : Pièce unique
Matériaux : Huile sur toile
Hauteur : 54 cm
Largeur : 34 cm
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Oana Farcas

Sans titre (3 miniatures)

Année : 2010
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Huile sur bois
Hauteur : 3 x 3 cm
Largeur : 3 x 3 cm
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Oana Farcas

Sans titre (1 miniature)

Année : 2010
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Huile sur bois
Hauteur : 3 cm
Largeur : 3 cm
Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Oana Farcas

Death is Fancy/Furs

II est en apparence une simple penderie présentant des manteaux de fourrures.
La peinture est belle, travaillée, les détails sont subtils et la fourrure se devinerait presque sous le toucher de la toile. Pourtant cette toile révèle bien plus. Elle dénonce la relation qu’entretient l’être humain avec l’animal et en particulier notre primitivité, celle qui nous pousse à utiliser l’animal à des fins somme toute personnelles, comme ici avec ces manteaux de fourrure, démonstrations du pouvoir. Death is Fancy est une critique directe de l’utilisation abusive de la fourrure, en particulier dans ses attributs du « paraître ».

Année : 2010
Édition : (pièce unique)
Matériaux : Huile sur toile
Hauteur : 20 cm
Largeur : 25 cm