a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Nicholas Harper

Né en 1975
Vit et travaille à Minneapolis

La peinture de Nicholas Harper est une représentation de soi à travers l’imagerie des icones. En partant de croyances religieuses et dogmatiques et en s’inspirant des icones byzantines et russes, Harper réussit à nous transporter dans un univers à la fois réaliste et fantastique. Car ces corps déformés, devenant icones contemporaines, sont en réalité la transcription de gens ordinaires sous un aspect divin.
L’artiste expose, à travers ses personnages en distorsion, des aspects psychologiques et spirituels de notre humanité. Une atmosphère où règne une tension dramatique et fantastique où chacun de nous peut se reconnaître.
Tantôt s’agitant, tantôt criant, ces « icones » aux formes allongées : cou, tête, bras, épaule, et mains, semblent vouloir échapper à un quelconque sort. Le regard est surtout très travaillé, miroir de l’âme, c’est lui qui renseigne le spectateur sur l’état psychologique dans lequel se trouve le personnage peint. Si l’atmosphère est pesante et d’une noirceur fantomatique, la beauté de ces êtres n’en est pas moins exclue. Filiformes, gracieux et parfois dans un univers très coloré, les personnages étranges de Nicholas Harper semblent tout droit sortis d’un conte pour enfants.

Nicholas Harper exerce la profession d’artiste depuis 15 ans et est propriétaire de la Rogue Buddha Gallery à Minneapolis depuis 11 ans.

Alone
Nicholas Harper

Alone

Pour l’exposition Trauma à la Fondation Francès, l’œuvre présentée est Alone, une peinture sombre qui met alors en valeur un visage pâle, de profil, et à peine esquissé, surgissant de l’ombre. Mais c’est sur son regard que l’on s’attarde, car il n’y en a pas, du moins jusqu’à une certaine approche puisque plus on avance vers la toile plus le regard s’annonce. Il faut alors entrer en contact avec la peinture pour déceler le regard caché de ce visage. Comme toutes les œuvres de Nicholas Harper, celle-ci appelle à la méditation et la contemplation.

Année :
Édition : (pièce unique)
Hauteur : 49 cm
Largeur : 40 cm