a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Mounir Fatmi

Né en 1970 à Tanger, vit et travaille entre Paris et Tanger.

Décrypter le travail de Mounir Fatmi, c’est entrer dans un processus intellectuel qui amène le spectateur vers ses propres expériences et le fait s’interroger sur notre monde actuel, le poussant toujours plus loin, au-delà et par-delà ses limites en questionnant sa propre conscience. Car l’œuvre entière de Mounir Fatmi s’articule autour de plusieurs questionnements récurrents alimentés par notre Histoire passée mais aussi contemporaine, sur les cultures occidentales et orientales, sur notre actualité, sur les pouvoirs, les autorités, la religion, la politique et les fondements philosophiques de notre société actuelle. Avec une certaine distance, Mounir Fatmi nous offre ainsi la possibilité de nous interroger sur les concepts qui ont construit notre pensée moderne.

Son parcours est inhérent à sa démarche artistique. Né à Tanger, bousculé entre deux cultures, celle de l’orient et celle de l’occident, Mounir Fatmi porte un regard critique sur ces deux visions du monde et sur l’Histoire qui en découle. Ses matériaux d’utilisation sont divers : la vidéo, l’installation, le dessin, la peinture, la sculpture.

Plusieurs œuvres font référence à l’architecture, la religion et la politique. Combinant ces trois sujets, l’œuvre Save Manhattan (2004-2007) en est l’exemple parfait. Des livres écrits après les attentats du 11 septembre 2001, excepté pour deux exemplaires du Coran, sont disposés sur une table de façon à ce que leur ombre projetée sur le mur dessine la ligne d’horizon de Manhattan telle qu’elle était avant le 11 septembre 2001. Le spectateur pénètre ainsi dans cet espace et ne fait plus corps qu’avec l’œuvre dès lors qu’il se place dans la lumière projetée sur l’œuvre. Il contribue à l’œuvre et s’introduit dans un épisode de l’histoire. L’œuvre Babel House/ Empire interroge également l’architecture, l’orgueil démesuré des hommes et la fragilité de nos politiques.

Ces travaux de mémoire ont donné lieu à des œuvres dramatiques mais aussi pleines d’espoir telle que Va et attends moi (2007), au titre évocateur et poétique. Cette œuvre présentant une tombe faite de cassettes VHS évoque l’absence de l’être, la mort. Bien qu’étant une œuvre noire, mounir fatmi laisse entrouvrir une porte d’entrée vers une réflexion de dimension plus vitaliste, nous expliquant que l’idée de la mort est aussi une source d’énergie, de regain de soi.

Ces désirs, ces résistances, ces critiques sur l’Histoire et sur notre monde politique tout comme sur les réflexions philosophiques et bien au-delà même de leurs expressions plastiques, sont au cœur du travail de Mounir Fatmi.

Visuel en attente d'autorisation des droits de reproduction et représentation
Mounir Fatmi

Save Manhattan 01

Année : 2003
Édition : Ed. 3/5