a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Jeffrey Silverthorne

Né en 1946 à Honolulu, Hawaï. Vit et travaille à Cranston, USA.

L’œuvre de Jeffrey Silverthorne se caractérise par sa capacité à traiter de sujets épineux, tels que la mort et le sexe, pour rendre compte d’une certaine réalité du monde. A la fin des années 1960, l’attirance des photographes américains pour des sujets extrêmes et transgressifs, résulte du contexte politique et social de l’époque, où règne un climat de guerre, de revendications et de remise en question. Dans l’élaboration d’une œuvre, l’intérêt de l’artiste s’exprime dans le besoin d’apparition du sentiment, d’une réaction, qui transcende l’esprit et la réflexivité du spectateur.

Head, after autopsy’ (série Morgue)
Jeffrey Silverthorne

Head, after autopsy’ (série Morgue)

Année : 1972-1974
Édition : tirage vintage
Matériaux : Vintage. Tirage argentique, tiré par l'auteur à partir du négatif original sur papier Agfa Portriga
Hauteur : 27,7 cm
Largeur : 35,3 cm
Beating Victim’ (série Morgue)
Jeffrey Silverthorne

Beating Victim’ (série Morgue)

Année : 1972-1974
Édition : Tirage vintage unique
Matériaux : Tirage vintage
Hauteur : 35,5 cm
Largeur : 28 cm
Demented Billy’ (série Female Impersonators)
Jeffrey Silverthorne

Demented Billy’ (série Female Impersonators)

Plus que des vues ceux sont des ambiances, des textures, des idées que Jeffrey Silverthorne photographie. Avec Paul 1969, il symbolise l’affirmation d’une contre-culture, le courage d’une jeunesse qui ne trouve pas sa place dans la société. L’artiste donne un visage à une génération oubliée. La notion de transgression est également récurrente dans son travail. C’est cette notion d’interdits, de jeu, de dépassement de soi aussi bien psychologiquement que physiquement, que l’on retrouve avec Demented Billy. En représentant cet ange torturé, perdu entre innocence, virilité et ridicule, l’artiste fait la démonstration d’une détresse avec beaucoup de dérision. Chaque série photographique est une expérience pour celui qui s’y confronte.

Année : 1972
Édition : Tirage vintage
Matériaux : Épreuve argentique réalisée par l'auteur sur papier baryté Agfa, contrecollée sur carton
Hauteur : 28 cm
Largeur : 35,5 cm
Dougie, Jackie et Rollin’ (série Female Impersonators)
Jeffrey Silverthorne

Dougie, Jackie et Rollin’ (série Female Impersonators)

Année : 1972-1974
Édition : Tirage vintage
Matériaux : Épreuve argentique d'époque réalisée par l'auteur sur papier baryté Agfa
Hauteur : 27 cm
Largeur : 34,5 cm
Crib death’ (série Morgue)
Jeffrey Silverthorne

Crib death’ (série Morgue)

Année : 1972-1974
Édition : Tirage vintage
Matériaux : Tirage argentique - Impression sur papier Agfa
Hauteur : 38,5 cm
Largeur : 48,7 cm
Alabama man on bed, Dallas Cowboys, Texas Mexico, Boystown, Nuevo Laredo
Jeffrey Silverthorne

Alabama man on bed, Dallas Cowboys, Texas Mexico, Boystown, Nuevo Laredo

Année : 1986 (printed 2009)
Édition : Ed. 1/25
Matériaux : Tirage argentique Lambda sur papier Fujicolor Crystal Archive
Hauteur : 29 cm
Largeur : 43,5 cm
Dead Baby’s Head’ (Goodbye to Harry Callahan) (série Morgue)
Jeffrey Silverthorne

Dead Baby’s Head’ (Goodbye to Harry Callahan) (série Morgue)

Année : 1972-1973
Édition : Ed. 1/25
Hauteur : 26,5 cm
Largeur : 33,7 cm
Home Death’ (série Morgue)
Jeffrey Silverthorne

Home Death’ (série Morgue)

Année : 1973
Édition : Ed. 1/25
Matériaux : Épreuve argentique d'époque réalisée par l'auteur sur papier Agfa
Hauteur : 46 cm
Largeur : 37 cm
Boy Hit by Car’ (série Morgue)
Jeffrey Silverthorne

Boy Hit by Car’ (série Morgue)

Année : 1972-1974
Édition : Ed. 8/25
Matériaux : Epreuve argentique d'époque réalisée par l'auteur sur papier Agfa
Hauteur : 44,2 cm
Largeur : 29,6 cm
Paul 1969
Jeffrey Silverthorne

Paul 1969

Année : 1969
Édition : Tirage vintage
Matériaux : Tirage argentique sur papier monogrammé Agfa et viré au sélénium
Hauteur : 39 cm
Largeur : 39 cm
Woman who died in her sleep’ (série Morgue)
Jeffrey Silverthorne

Woman who died in her sleep’ (série Morgue)

Woman who died in her sleep, est une oeuvre qu’il réalise en 1972, lorsqu’il commence son travail sur le thème de la morgue. La femme représentée sur cette photographie, nous laisse perplexe ; de prime abord, elle semble endormie, des coutures sombres traversent grossièrement son corps nu, étendu sur un brancard, et n’offrent aucun doute sur son véritable état. Les marques qui figurent sur ce corps sont celle de l’autopsie.
L’artiste saisit, au-delà de la mort omniprésente, l’apparent repos qui se dégage de ce corps féminin. Sa position reflète également ce moment où, s’étirant poings fermés, l’humain rompt avec son état semi-conscient dû au sommeil. La photographie diminue, ici, la distance entre le sommeil et la mort, deux états qui ne se révèlent pas si éloignés l’un de l’autre. Le mimétisme est patent, le sommeil s’apparente à la mort et la mort se dissimule derrière la forme du sommeil.

Année : 1972
Édition : tirage vintage
Matériaux : Vintage. Tirage argentique, tiré par l'auteur à partir du négatif original sur papier Agfa Portriga
Hauteur : 35,3 cm
Largeur : 27,7 cm
Man who lived upstairs from his divorced wife » (série Morgue)
Jeffrey Silverthorne

Man who lived upstairs from his divorced wife » (série Morgue)

Année : 1973
Édition : tirage vintage
Matériaux : Vintage. Tirage argentique, tiré par l'auteur à partir du négatif original sur papier Agfa Portriga
Hauteur : 35,3 cm
Largeur : 27,7 cm
Man with gunshot holes in head’ (série Morgue)
Jeffrey Silverthorne

Man with gunshot holes in head’ (série Morgue)

Année : 1972-1974, printed 1992
Édition : tirage vintage 'Goodbye to Harry Callahan'
Matériaux : Vintage. Tirage argentique, tiré par l'auteur à partir du négatif original sur papier Agfa Portriga
Hauteur : 25 cm
Largeur : 20 cm